• Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • Pinterest social Icône
  • sonia

The Gash de Emily Jurius


Editeur: Auto Edité

Date de sortie: 13 mars 2020

Lien amazon: https://amzn.to/3dksP59


Résumé:


CÉLESTE C’est quand même fou cette capacité qu’ont les gens à avoir un avis sur une situation qu’ils n’ont jamais éprouvé. Et moi je suis clairement en train d’en faire les frais. Entre des amis qui se permettent de juger ma vie et un agent qui m’envoie filer un coup de main à une rock star à l’autre bout de la France, merci du cadeau. Et comme je ne suis pas assez impressionnée de me retrouver toute seule ici, voici que mon colocataire de salle de bains s’avère être un véritable démon. Mais alors le genre bien gratiné +++, un véritable boulet qui vit au crochet de sa sœur et qui visiblement ne peut pas m’encadrer. Non vraiment je sens que cet été sera des plus déroutant. BÉRYL Comme si ma vie n’était pas suffisamment compliquée avec cette blessure et la désertion de mon propre appart, il a fallu que ma perfide de frangine me colle dans les pattes une petite peste de Madame Jesaistout. Putain mais elle, je jure qu’elle va regretter de venir fourrer ses sels de bains sous mon nez !



Mon avis #sonia:


Aujourd’hui, je vais vous parler de the Gash d'Emily Jurius. Ce roman est un coup dans l’âme, un coup de cœur, j’ai ressenti une profondeur dans ce livre qui nous prend par surprise. Berryl et Celeste sont deux personnages fort avec un vécu hors que l’on ne soupçonne pas au commencement de notre lecture. Céleste exerce la profession de parolière, une maman poule de 2 petits bouts. Quand nous faisons sa connaissance, elle se rend à Marseille pour le boulot, et le destin va l’envoyer retrouver Fred un chanteur qu’elle aidera sur son album. Elle ne s’attendait pas à en même temps à rencontrer Berryl, son coloc de salle de bain au caractère bien trempé avec un humour « douteux ». Comment vont s’apprivoiser nos deux loustics ? Et si cette rencontre se trouvait être était la clef pour les guérir d’un passé et entrevoir un meilleur avenir. ? Berryl lui est à premier vu un connard de première. Notre héros n’aime pas les intrus dans son cercle familial et ce qui donnera lieu à quelques échanges électriques avec Celeste. Il est dur avec les autres, mais encore plus avec lui-même. Mais que cache notre ami sous cette carapace en béton armé ? Berryl m’a touché, car on ressent tous ses sentiments comme si c’étaient les nôtres ; on meurt d’envie d’enlacer notre protagoniste et lui faire comprendre qu’il est autre chose que le connard arrogant qu’il laisse paraître. Mes personnages secondaires préférés,

• Fred, il aura le don de pousser notre héros dans ses retranchements pour son bien.

• Milo et Marcel, les enfants de Céleste, ils se montreront à la fois de petits anges gardiens, mais aussi de vrais gardes du corps avec leur maman

• Laure, la femme de Fred et la sœur de Berryl, cette dernière sera présente pour secouer son grand frère.

J’ai eu de grosses envies de noyer 2 personnages dans une piscine :

• Anaïs et Édouard, là ces deux personnages-là sont des hypocrites de première… Un m’a laissé un peu perplexe :

• Art, l’agent de Berryl, il ne voit son client que comme un tas de billets, il oublie le côté humain……

Alors, je connais la plume d’Emily Jurius depuis plus ou moins quatre ans maintenant; notre auteur avec ce roman a placé la barre haute ; je l’ai dévoré, j’ai ressenti les émotions de nos amies puissances 10 000. Berryl et Celeste (dites la peste) sont des héros attachants, on veut les aider à guérir de leur passé. La plume de notre auteur est fluide et addictive, une fois cette lecture, on ne peut que la terminer pour savoir tous les secrets de Céleste et Berryl. J’oubliais notre écrivaine va aussi dans ce roman prendre un malin plaisir à jouer avec mon petit cœur, j’ai eu des sueurs froides pour nos héros. Cette lecture est un immense coup de cœur et à découvrir sans tarder.



Mon avis #carine:


Tout d’abord, je voudrais remercier Emily Jurius pour ce service presse. Parce qu’il y a des blessures qui ne se voient pas à l’œil nu. Céleste n’a pas été épargné par la vie. Il y a un an, son existence a basculé suite à un accident et la voilà seule aujourd’hui avec ses deux garçons. Son agent l’a mandaté pour prêter main-forte à Frédéric Géro, une rock star en manque d’inspiration. Car Céleste est une parolière de talent. Laissant à contrecœur, ses petits hommes aux bons soins de ses parents, la voilà partie pour Marseille, au domicile de chanteur. Elle est accueillie comme le messie, par un couple des plus simple et gentil. Elle fera donc la connaissance de Laure la femme de Fred et de Carla leur fille. La star et son épouse l’invitent à séjourner chez eux le temps de son investissement plutôt que seule à l’hôtel. Comment refuser à la vue de ce paradis ? Mais c’est sans compter sur la présence d’un malotru du nom de Béryl, le frère de Laure entre ses murs. Céleste est une personne à fort caractère, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Elle fait face à ce dernier de façon admirable. Elle ne manquera pas de ressource devant cet homme si immature, elle arrivera même non sans mal au fil du temps à l’apprivoiser, car lui-même est un homme à terre. Oui, c’est le mot, Béryl a beau être ce qu’il est, ce n’est pas sans raison. Sa vie a changé pour lui aussi lors de son accident. La colère a pris le dessus, abandonné lâchement par des personnes dont il pensait être proche aujourd’hui, il ne peut se rattacher qu’à l’amour sans failles de sa sœur. Son arme de défense, la méchanceté, pourtant, il a tant à donner. Sa souffrance est réelle et visible, mais il n’est pas le seul dont l’existence a basculé, à un moment ou un autre. C’est un homme au physique plus qu’attrayant malgré un corps et un visage abîmé par des brûlures et cicatrices. Néanmoins, cela n’enlève en rien de sa beauté. Mais dès que Béryl ouvre la bouche, c’est pour débiter cent méchancetés à la minute. C’est un homme certes blessé dans sa chair, mais qui est loin, au vu de son comportement de mériter la compassion des autres. À partir des premières minutes, il prendra plaisir à surnommer Céleste de petits noms mesquins : la dinde, cratère, infeste, la peste, etc. Et il fera bien comprendre à tout le monde son mécontentement face à l’aménagement de notre parolière en ces lieux. Il se comporte comme un enfant, qui boude en manque de bonnes manières quand quelque chose ne lui convient pas. Et là, c’est le cas. Il tient à sa tranquillité et n’est pas heureux de devoir partager sa salle de bain adjacente aux deux chambres avec elle. Mais il ne doit pas oublier qu’il est lui-même invité dans cette maison et qu’il n’a donc pas son mot à dire. La cohabitation va être des plus difficiles.


Je ne connaissais pas la plume d’Emily, je l’avoue, je la découvre addictive, j’ai carrément dévoré ce roman. Les personnages sont terriblement attachants, leurs joutes verbales un pur plaisir, j’en ai ri plus d’une fois et mon cœur s’est serré à plusieurs reprises. Emily a su trouver les mots, pour exprimer la souffrance que l’on décèle en chacun, mais aussi les joies du moment. Un roman riche en émotions. La découverte de chacune de blessures se fait tout au long du récit ce qui ajoute la petite touche qui fait que l’on ne peut en décrocher. Pour moi un vrai coup de cœur que je vous invite à découvrir sans tarder


© 2023 by The Book Lover. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now